Etude Papi

Introduction

L’étude Papi vise à établir de façon solide l’utilité, en médecine générale, d’une action pour améliorer la prise en charge des personnes âgées traitées par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP).

La méthode offrant le plus haut degré de preuve (Grade A de la HAS) est une étude randomisée contrôlée en simple insu, comparant deux groupes (« bras ») de médecins : un bras « intervention » réalisant l’action, un bras « témoin » agissant comme à l’accoutumée. Le bras témoin recevra une formation à l’action en fin d’étude. Pour des raisons d’organisation, la randomisation des médecins s’effectuera au niveau de groupes locaux, gérés par un Responsable de Groupe (RG) ; c’est ce que l’on appelle une randomisation en grappes.

Pour éviter un biais de recrutement, il n’est pas possible pour l’investigateur de savoir de quel bras de l’étude il va faire partie (et encore moins de choisir !), au moment où il donne son accord pour participer.

Le calcul d’effectif indique qu’il faut environ 750 patients par bras.

Chaque patient inclus sera suivi pendant 12 mois (4 visites). L’étude aura lieu sur les années 2020-2021 et comportera donc une réunion de formation, une visite d’inclusion et 3 visites de suivi. Les données seront à relever dans un cahier électronique (e-crf).

Il est extrêmement important, pour que l’étude soit valide, qu’elle soit menée à son terme par tous les médecins investigateurs et pour tous les patients inclus (pas de perdu de vue).

Cette étude est à l’initiative de chercheurs en médecine générale de la Faculté de Médecine de Limoges.

Elle donnera lieu à publications par des chercheurs en Médecine Générale, dans des revues scientifiques reconnues.

Ce nouveau projet s’inscrit dans la logique des études déjà promues réalisées ou en cours de réalisation par la CIA (CNGE IRMG Association) : Cacao, Fopas, Tapage, études importantes pour décrire les pratiques en médecine générale.

Tâches à faire pour l’investigateur

En 2020 :

– Remplir le mini-questionnaire « Médecin-Papi », qui sert à optimiser la randomisation
Inclure 10 patients consécutivement en respectant la procédure d’information (pas de signature de consentement) et les critères d’inclusion (patient 75 ans ou plus, ou 65 ans et polypathologies, traité par IPP)
– Remplir le cahier d’observation électronique (e-crf), avec les données cliniques simples demandées (5 à 10 minutes par patient)
– Réaliser la visite de suivi à 3 mois (en fonction de la date de début)

En 2021 :

– Continuer le suivi des patients en réalisant les visites à 6 et 12 mois
– Assister à la réunion de fin de programme pour les investigateurs du groupe intervention, ou assister à la formation pour les investigateurs du groupe témoin

Résumé du déroulement de l’étude pour l’investigateur

– Inclusion de 10 patients (dans un délai d’environ 1 mois), données visite 0 à saisir sur l’e-crf
– Suivi à 3 mois à saisir sur l’e-crf
– Visites de suivi à 6 et 12 mois à saisir sur l’e-crf
– Réunion de fin d’étude fin 2021

Organisation de l’étude

Cette étude est promue par la CNGE IRMG Association (CIA), qui réunit des médecins généralistes motivés pour une recherche qui s’appuie sur leur pratique. Elle n’a aucun financement privé.

Comité de pilotage
Responsables scientifiques Joël COGNEAU
Karen RUDELLE
Responsables projets Nathan ABENHAIM
Marc BAYEN
Nathalie DUMOITIER
Jean-Pierre JACQUET
François LACOIN
Nadège LAUCHET
Responsable opérationnel Claude GUICHARD
Responsable communication Thibault PUSZKAREK

Pour vous inscrire ou pour obtenir plus d’informations, n’hésitez pas contacter le comité de pilotage à l’adresse ! Nous diffuserons très prochainement la liste des responsables de groupe. Vous pourrez alors contacter celui exerçant proche de chez vous !

Vous pouvez également suivre nos comptes twitter et facebook afin d’être informé des dernières actualités.