Etude TDys

Introduction

L’étude TDys est originale car elle vise à établir de façon solide la validité, en médecine générale, d’un test simple de dépistage des troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA) au premier rang desquels la dyslexie. Les TSLA sont responsables de handicaps importants et il n’existe actuellement aucun test de dépistage utilisable en médecine générale.

Ce test pourra être pratiqué chez des enfants de 9 à 12 ans quel que soit leur motif de consultation. Il s’agit d’un test visuel, le test de Maddox, dont la réalisation prend environ 10 minutes.

Tous les enfants ayant un test de Maddox positif se verront prescrire un bilan orthophonique, pris en charge dans le cadre de l’étude, à la recherche d’un déficit d’acquisition. En cas de déficit, une rééducation orthophonique sera prescrite et prise en charge par l’assurance maladie.
Certains enfants « témoins », ayant un test de Maddox négatif, se verront également prescrire un bilan orthophonique. Ils seront choisis après appariement avec les enfants à test positif.

L’étude comporte également un volet clinique (identification de problèmes sensoriels par exemple), un auto-questionnaire à remplir par les enfants avec l’aide d’un parent, et les conclusions des bilans orthophoniques réalisés, y compris après rééducation si celle-ci a été jugée nécessaire.

Toutes les données sont à relever sur un e-crf (formulaire internet) sécurisé.

Les résultats de l’étude permettront de décrire les performances du test de dépistage (sensibilité, valeurs prédictives positive et négative) et donc de conclure à l’intérêt de ce test pour le dépistage des TSLA en médecine générale.

Cette nouvelle étude s’inscrit dans la logique des études déjà réalisées ou en cours de réalisation par la CIA : Cacao, Fopas, Tapage, études importantes pour décrire les pratiques en médecine générale.

Tâches à faire pour l’investigateur

– Proposer systématiquement au premier enfant (9-12 ans) vu en début d’une plage de consultation, de participer à l’étude.
– Enregistrer ce patient sur l’e-crf même s’il ne peut pas être inclus (pour permettre les calculs de prévalence).
– Faire signer le formulaire de consentement par un parent, obtenir aussi l’accord de l’enfant.
– Si les critères d’inclusion sont remplis, faire passer le test de Maddox, et renseigner sur l’e-crf, d’après le dossier les facteurs de risque. Communiquer à l’enfant et à un des parents l’adresse internet pour rempliir l’auto-questionnaire. Prescrire un bilan orthophonique si nécessaire.
– L’objectif est d’inclure au moins 10 enfants (parmi un certain nombre d’enfants sollicités).
– Renseigner les résultats des bilans orthophoniques prescrits.

Organisation de l’étude

Cette étude est promue par la CIA (CNGE IRMG Association) qui réunit des médecins généralistes motivés pour une recherche qui s’appuie sur leur pratique. Elle n’a aucun financement privé.

L’organisation pratique de l’étude repose sur des responsables locaux dont une cartographie sera réalisée prochainement. Elle est à l’initiative de chercheurs en médecine générale et donnera lieu à publications dans des revues scientifiques reconnues.

La composition du comité de pilotage est la suivante :

Luc-Marie Virlet (investigateur principal) – Nathan Abenhaïm – Marc Bayen – Joël Cogneau
Claude Guichard – Jean-Pierre Jacquet – François Lacoin – Nassir Messaadi – Thibault Puszkarek

Pour vous inscrire ou pour obtenir plus d’informations, n’hésitez pas contacter le comité de pilotage à l’adresse ! Nous diffuserons très prochainement la liste des responsables de groupe. Vous pourrez alors contacter celui exerçant proche de chez vous !

Vous pouvez également suivre nos comptes twitter et facebook afin d’être informé des dernières actualités.